Boeuf bourguignon (recette cookeo)

C’est bizarre mais malgré la pluie, le froid qui commence à s’installer, l’automne est une de mes saisons préférées. Les feuilles avec leurs tons orangés, les légumes d’automne… Mais surtout, j’aime les plats réconforts et mijotés.

Je commence avec le boeuf bourguignon, on aime beaucoup mais le problème avec les plats mijotés c’est qu’il faut être patient. J’ai testé la cuisson au cookeo et quelle surprise, 35 minutes de cuisson. Pour la même quantité compter au minimum 2 heures en cuisson en cocotte.

La recette traditionnelle est cuisinée avec du vin rouge mais ici j’ai remplacé par du jus de raisin (sans sucres ajoutés évidemment) et du vinaigre balsamique pour l’acidité.

J’ai trouvé cette recette sur l’application foodle. D’ailleurs il faut que je vous prépare un article complet pour parler plus longuement de ce fameux Foodle dont je n’arrête pas de vous parler ces dernières semaines.

Pour 4 personnes:

  • 800g de boeuf (paleron, bourguignon, pièce à pot au feu…)
  • 70g de lardons
  • 3 carottes
  • 300g de champignons
  • 150g d’oignons (environ 1,5 oignons)
  • 200ml de jus de raisin (sans sucres ajoutés) + 2 à 3 cuillères à soupe de vinaigre balsamique
  • 150ml de fond de veau
  • 1 bouquet garni
  • 1 cuillère à soupe d’huile
  • Sel, poivre
    1. Verser l’huile dans la cuve du cookeo et lancer le mode dorer.
    2. Éplucher et émincer les oignons. Couper en lamelles les champignons (je les pèle avant mais c’est facultatif).
    3. Couper en gros cubes la viande.
    4. Peler les carottes et couper en 4 ou 5 morceaux selon la taille.
    5. Une fois le préchauffage terminé, ajouter la viande, les carottes, les champignons et les oignons. Faire dorer 5 à 8 minutes.
    6. Verser le fond de veau, le mélange jus de raisin et balsamique. Saler, poivrer et ajouter le bouquet garni. Lancer la cuisson sous pression pour 35 minutes.

J’ai trouvé ma sauce trop liquide j’ai donc dilué 3 cuillères à café de maïzena dans un peu de jus de cuisson et ajouter le tout au plat. J’ai tout simplement laisser épaissir légèrement sur le mode maintien au chaud.

Un succès totale, la viande était d’une tendreté bluffante. A servir avec des tagliatelles, des pommes de terre ou même de la purée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × un =