Makis surimi et fromage frais

Avec SOOSHI, devenez le maître sushi qui épatera familles et amis !

Alors aujourd’hui, je suis allée en cuisine pour un crash test, oui un crash test, car avant de commencer, je n’étais vraiment pas convaincue par cet appareil. Un énième gadget !? A voir !

Mais comme j’aime les défis, je me suis dit bon, on teste et on verra bien. J’ai donc testé le sooshi de chez Cookut. Connaissez-vous cet ustensile qui sert à fabriquer sushis et makis ? Je vous dévoile tout, plus bas.

Un design simple et épuré
L’ustensile SOOSHI est conçu pour préparer facilement et rapidement de magnifiques makis sushis. Chaque élément a été pensé pour accompagner le plus simplement possible chaque geste nécessaire à l’élaboration des makis.

Réalisez de délicieux makis sushis en seulement quelques étapes
Il suffit de remplir le moule de riz bien collant et d’appliquer la presse pour le tasser, d’ajouter vos ingrédients préférés (saumon, avocat..), de refermer le moule puis de démouler un rouleau parfait avec le poussoir ! Il ne reste plus qu’à couper le rouleau en 8 pièces et se régaler ! Vous pouvez aussi rouler le maki super facilement dans une feuille de nori.

Un matériau écologique, sain et durable
Chaque élément du SOOSHI est en bambou, un matériau alliant douceur et robustesse. Le bambou pousse très vite, avec un minimum d’eau, sans engrais ni pesticides et il est 100% recyclable !

Le saviez-vous ?
Le mot « sushi » est le terme générique japonais qui désigne le plat traditionnel composé de riz vinaigré, appelé shari, combiné avec un autre ingrédient appelé neta.

Pour environ 32 makis :

  • 250 gr de riz à sushis
  • 350ml d’eau (ou suivre instructions sur le paquet de riz)
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre de riz
  • 1 cuillère à soupe de sucre
  • 1 cuillère à café de sel
  • Bâtonnets de surimi
  • Du fromage frais
  • 4 feuilles de nori

  1. Laver le riz plusieurs fois pour en éliminer l’amidon.
  2. Mettre l’eau et le riz dans une casserole et cuire 5 minutes à ébullition et 10 minutes à feu doux.
  3. Mélanger le vinaigre, le sucre, le sel et bien remuer. Ajouter cette préparation au riz tiède.
  4. Mouiller chaque éléments avant de commencer et à chaque nouvelle étape (cela évitera que le riz ne colle)
  5. Garnir les deux coques de riz, utiliser la presse pour aplatir le riz, disposer les ingrédients de votre choix.
  6. Rabattre les coques, bien presser et utiliser le poussoir pour sortir le boudin de riz.
  7. Disposer le boudin de riz sur une feuille de nori et rouler pour l’emballer totalement. Mouiller l’extrémité pour coller la feuille et couper l’excédent.
  8. Couper le boudin au milieu, puis les autres morceaux pour obtenir 8 rouleaux.

Le résultat parle de lui-même et a effacé les apriori et celui de monsieur au passage, pas du tout convaincu au départ. Le sooshi est simple d’utilisation et j’aime son design écologique en bambou. Le résultat est vraiment bluffant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept − un =