Beignets africains

Ces beignets sont très répandus en Afrique. Ils empruntent des noms différents mais la recette de base et la gourmandise est la même. On peut les trouver sous le nom de beignets soukeur au Sénégal, Froufrou au Mali, mikaté au Congo, puff puff… Et à force de partage avec ces beignets j’ai appris récemment qu’il porte le nom de gbofloto en Côte d’Ivoire et makala au Cameroun. Ils pourraient même nous rappeler les fameux pets de nonne mais contrairement à ces beignets, ils ne contiennent pas d’oeufs et de beurre.

Ils peuvent se consommer sucrés ou bien en accompagnement d’un plat salé comme on le fait parfois au Congo. Très facile à réaliser, une fois que vous aurez le coup de main pour confectionner de jolies boules (j’ai encore du boulot !!!), je vous assure que vous en ferez régulièrement. Je vous avouerez qu’il faut une certaine dextérité pour avoir de jolis beignets bien ronds mais comme tout ça vient avec un peu d’entraînement, n’est ce pas !? Vous pouvez également agrémenter votre de pâte d’arômes, ajouter une banane mûre écrasée, de la noix de coco râpé…

Et comme aujourd’hui c’est mardi gras, n’hésitez pas à tester cette recette, pour changer des recettes habituelles. Pour plus de gourmandise vous pouvez également les déguster avec du beurre de cacahuètes, de la pâte à tartiner ou simplement saupoudré de sucre glace.

Pour environ 35 à 40 beignets selon la taille:

  • 500g de farine
  • 10g de levure boulangère (2 sachets de levure déshydratés) ou 20g de levure boulangère fraîche
  • 250ml d’eau tiède + environ 150ml d’eau tiède (pour dissoudre la levure)
  • 100g de sucre en poudre
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • 1/2 cuillère à café de sel
  1. Mettre la farine dans un saladier et dissoudre la levure dans les 150ml d’eau.
  2. Mélangez la levure à la farine, ajoutez petit à petit de l’eau pour obtenir une pâte homogène. Je vous conseille de bien battre la pâte.
  3. Ajoutez le sucre en poudre et le sel, bien mélanger et laisser reposer la pâte 2h.
  4. Pour la cuisson, préparez une casserole avec de l’huile et un bol d’eau pour tremper les doigts avant de les mettre dans la pâte (si nécessaire).
  5. Dès que l’huile est bien chaude, former de petites boules à l’aide de la main et les plonger dans le bain d’huile. Les beignets sont cuits lorsqu’ils sont dorés.

Si vous les servez pour le goûter, saupoudrez de sucre en poudre avant de servir.

Astuces:

  • La pâte ne doit pas être trop liquide, ni trop épaisse.
  • Pour la levure déshydratée j’utilise 10g car celle que j’achète est par sachet de 5g et il indique donc 2 sachets pour 500g mais vous trouverez des conditionnement de 7g pour 500g de farine, dans ce cas là vous utiliserez seulement un sachet.
  • Attention l’huile ne doit pas être trop chaude, car les beignets seraient dorés mais cuits seulement à l’extérieur.
  • Vous pouvez varier les saveurs en y ajoutant des arôme (vanille, muscade, fleur d’oranger), des copeaux de noix de coco…
  • Les beignets se mangent immédiatement, c’est meilleur.
  • Pour garder le moelleux et le croustillant, on les consomme rapidement.

13 thoughts on “Beignets africains

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 2 =