Bokits antillais

Je n’ai pas eu la chance de goĂ»ter un bokit sous les cocotiers, sable fin, un cocktail Ă  cĂŽtĂ© et une vue imprenable sur une mer bleu turquoise mais j’ai goĂ»tĂ© un bokit tellement dĂ©licieux qu’il fallait bien que j’apprenne Ă  le faire seule.

Vous savez que lorsqu’il s’agit de recette crĂ©ole ou des Ăźles je ne vais pas bien loin car mon amie MG me file tous ses trucs et astuces et son homme n’est pas en reste lorsqu’il s’agit de me donner des astuces de cuisine crĂ©ole. D’ailleurs, sa sauce chien c’est vraiment quelque chose.

Je voulais faire l’impasse sur la sauce chien mais dixit MG, cette petite sauce change tout et apporte cette saveurs particuliĂšre des Antilles aux bokits. En plus, comme la pĂąte Ă  bokits, elle est trĂšs facile Ă  rĂ©aliser.

Pour 8 bokits moyen:

  • 500g de farine
  • 250ml d’eau
  • 1 cuillĂšre Ă  cafĂ© de sel
  • 10g de levure boulangĂšre (Il faisait 5g chacun et sur la boite c’Ă©tait notĂ© 2 sachets pour 500g)
  • 30g de beurre

J’ai utilisĂ© mon robot pĂątissier pour rĂ©aliser ma pĂąte mais vous pouvez la rĂ©aliser Ă  la main.

  1. Disposer la farine dans le bol du robot.
    Disposer le sel, puis la levure sur la farine mais attention au contact du sel et de la levure, car celle-ci désactive sa propriété levante.
  2. Ajouter le beurre fondu et lancer le robot, verser petit Ă  petit l’eau et battre Ă  vitesse moyenne.
  3. La pĂąte est prĂȘte lorsqu’elle se dĂ©tache du bord du bol et qu’elle n’est plus collante.
  4. Laisser lever minimum une heure.
  5. Une fois la pùte levée, former des boules et les aplatir pour obtenir une grande galette.
  6. Frire les bokits dans de l’huile bien chaude. Il faut les cuire dans une friteuse ou casserole avec assez d’huile pour les bokits puisent bien gonfler. N’hĂ©sitez pas Ă  verser de l’huile sur le dessus du bokit Ă  l’aide d’une grande cuillĂšre car celui-ci remonte Ă  la surface et n’est plus Ă©mergĂ© des deux cotĂ©s.

J’ai obtenu 8 bokits en faisant des pĂątons d’environ 110g chacun. Mais lĂ  j’en ai fait en faisant 6 pĂątons moyens et un gros d’environ 130g (pour l’homme).

Si votre pĂąte est collante, n’hĂ©sitez pas Ă  ajouter un peu d’eau.

Pour la sauce chien

  • 1 oignon
  • 2 petites Ă©chalotes
  • 2 gousses d’ail
  • 2 tiges d’oignon vert ou cive
  • 1 petit piment piri piri
  • Le jus d’un demi citron vert
  • Sel et bouillon en option
  • 100ml d’huile
  1. Éplucher l’oignon et les Ă©chalotes. Les hacher finement avec le piment, l’ail et une tige d’oignon vert.
  2. Verser l’huile dans une casserole, ajouter le mĂ©lange que vous avez mixĂ©. Saler, ajouter le jus de citron et le bouillon (c’est facultatif).
  3. Faire revenir le tout environ 5 minutes. Le mélange va ramollir mais les oignons doivent rester croquants.
  4. Rajouter le dernier oignon vert ciselé finement et laisser reposer.

N’hĂ©sitez pas Ă  rajouter du citron si besoin.

Pour la garniture j’ai optĂ© pour un chiquetaille de poulet,  le chiquetaille est un Ă©miettĂ© de poulet mais il est traditionnellement cuisinĂ© avec de la morue. Pour le poulet, vous pouvez utiliser du poulet rĂŽti ou tout simplement 2 cuisses de poulet cuits dans un bouillon que vous Ă©mietterez et y ajouter quelques cuillĂšres de sauce chien. Sinon on peut le faire avec du thon, jambon…

Pour le montage, ouvrir le bokit en deux mais pas sur toute la longueur, mettre un peu de sauce chien, une feuille de salade, deux tranches de tomates et votre viande. Il ne reste plus qu’Ă  dĂ©guster.

2 thoughts on “Bokits antillais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit + 14 =